Karl Lagerfeld : décryptage d’un look à jamais inoubliable

Son look était sa signature. Mais que signifiait tous les détails de son style si savamment étudié ?

Par Diane Laugel et Caroline Durand

Karl Lagerfeld…le noir et le blanc comme un hommage aux couleurs choisies par Mademoiselle Chanel elle-même qui imposa la couleur du deuil et des domestiques aux fantaisies de la classe aisée du début du XXème siècle. Une classe aisée dont faisait partie le grand couturier, qui vivait dans une immense demeure en Allemagne. Rupture avec Gabrielle dont la naissance modeste a souvent servi sa légende, Lagerfeld s’est pourtant inscrit dans le mythe de la maison Chanel. On vous décortique sa tenue.

Ses lunettes noires

Extrait de l’image de couverture Beautiful People par Alicia Drake ( Tous droits réservés )

Un écran entre lui et le monde ou un observatoire secret derrière lequel il pouvait tout observer, comme Gabrielle Chanel observait les réactions des spectateurs de ses défilés de mode. Deux jeux de miroirs et la même « superstition » du regard à la dérobée.

Ses mitaines

les gants des aristocrates… Et de ceux qui ne le sont pas. La sensibilité d’un couturier est au bout de ses doigts. Des doigts qui oeuvrèrent chez Chloé ou Balmain avant d’entrer chez Chanel en 1982.

Sa queue de cheval

le seul élément d’éclat sur son visage sérieux, qui couronnait tel un diadème sur le Prince Chanel. Un prince applaudit, récompensé et reconnu par le monde entier, qui a gagné sa place au Panthéon des stylistes de légende.

Le détail en plus : Le catogan

Un tissu d’une extraordinaire simplicité ses cheveux lisses et ramenés en arrière. Une réinvention des modes passées qu’il se réapproprie, qu’il réinvente à sa manière comme il a réinventé les codes intemporels de la maison Chanel. Le sac matelassé, le camélia, le lion… le catogan de Karl complète la légende qu’a commencé Gabrielle.

Son col blanc

Strict et reconnaissable de tous : le maître à la rancune tenace. Yves Saint-Laurent n’aurait-il pas eu une liaison ephémère avec Jacques de Bascher, compagnon de Karl Lagerfeld ? Jamais les deux grands couturiers ne se reparleront après cela et à la mort d’Yves Saint Laurent, l’intraitable Allemand a déclaré « quand Gabrielle Chanel est partie, elle n’a pas fait de bruit… » 

Sa cravate

Karl Lagerfeld, Instagram

Elle habille toujours son costume impeccable. Travailler chez Chanel c’est aussi un privilège. Privilège qu’il porte comme Gabrielle portait la petite robe noire après le décès de son amant, Boy Capel. Lagerfeld portait le deuil de son amour platonique et unique avec Jacques de Bascher.

Le style Lagerfeld : l’élégant, le visionnaire, l’unique. Pour toujours et à jamais. 


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s