Les JO 2016 en 10 chiffres insolites

C’est le top départ des jeux olympiques de Rio. Papote vous a trouvé 10 anecdotes rigolotes pour fêter cet événement sportif planétaire. Prêts ?

10,7 milliards d’euros. C’est le prix qu’a coûté l’organisation des JO 2016 À Rio. Sécurité renforcée, construction de nouveaux bâtiments, aménagement des voies, décoration. Tout a été étudié pour que les JO se passent dans des conditions optimales.

12.000 relayeurs pour porter la flamme olympique. Allumée le 21 avril dans les ruines de la cité antique d’Olympie en Grèce, la flamme a atterri au Brésil le 3 aout. Place au sport !

7, 5 millions de billets ont été mis en vente pour ces Jeux.

450.000 préservatifs distribués pour les 10.500 athlètes. 41 chacun, soit deux par jour. C’est trois fois plus qu’à Londres, en 2012 !

400 ballons de football seront utilisés lors du tournoi olympique. On espère que l’équipe de France féminine en utilisera jusqu’en finale.

5 : le nombre d’Airbus A380 que l’on pourrait entreposer dans le réfectoire du Village olympique.

Un Mc Donald’s en illimité, réservé aux athlètes pendant toute la durée des événements sportifs. Ils auront droit aux hamburgers et sodas à profusion, tant que leur gosier ne sera pas rempli. Niveau nutrition, pas sûr que cela soit l’alimentation la plus recommandée…

10 réfugiés participeront aux JO. Pour la première fois, une sélection de réfugiés prendra part aux épreuves. Elle sera composée de deux nageurs syriens, cinq athlètes du Soudan du Sud, deux judokas de RD Congo et un marathonien éthiopien.

80% de pollution dans Les eaux de la baie de Guanabara, qui doivent accueillir les compétitions nautiques et qui ont une qualité équivalente à celle des égouts. Une calamité écologique et sanitaire qui pourrait provoquer pour les athlètes des hépatites A, des dysenteries et des maladies de peau. Espérons qu’ils ont fait leurs vaccins !

4 400€ de hors forfait pour avoir joué à Pokémon GO !  C’est la facture exorbitante du champion olympique Kohei Uchimura, qui en voulant jouer au jeu qui cartonne, s’est retrouvé en hors forfait. Le sportif a été sommé de restreindre (fortement) son usage quotidien de jeu pour le bien de son porte monnaie… et pour la fierté des japonais ! Il représente quand même son pays !

Par Romain Gossot et Caroline Durand

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s