Très chic Julie Basset, chef(fe) qui monte

Julie Basset, 28 ans, est un fin cordon bleu. Adepte du bio, la jeune femme aime créer des assiettes féminines et hautes en couleur. Papote a eu la chance de rencontrer cette cuisinière qui n’a pas fini de faire parler d’elle!

Quand Julie arrive dans la salle, on ne peut s’imaginer que sous cette allure de jeune parisienne tendance, se cache une chef(fe). Clairement, elle aime s’habiller, son look est soigné. Elle affiche un grand sourire sur ses lèvres teintes en rouge, elle regarde avec bienveillance les jeunes journalistes que nous sommes (elle est venue à notre école, l’ESJ Paris).  Qui est-t’elle? Une bloggeuse mode? Que Nenui! C’est une cheffe qui cartonne à Paris!

IMG_2345
Julie Basset prépare devant nous son fameux carpaccio de légumes et fruits (photo: Caroline Durand)

Au menu du jour: un carpaccio de légumes et fruits

Elle enfile sa blouse et son tablier de chef et devient quelqu’un d’autre. Elle se transforme en cuisinière hors pair, venue parler de sa passion et de ses projets.

Tout en cuisinant, elle nous raconte en détail son parcours et sa motivation à cuisiner chaque jour. Elle est chef indépendante, elle se rend chez les gens pour cuisiner lors d’un dîner.

 » J’ai très vite compris qu’il fallait communiquer sur l’image »

Elle a commencé comme commis, puis sous-chef et enfin chef. Sa notoriété? Elle la doit à sa cuisine féminine et élégante, riche en couleurs et en saveurs exotiques. Elle se fait appeler CHEFFE et non chef, elle revendique un féminin à un nom connoté masculin. Très engagée dans sa lutte féministe, elle a déposé une propriété intellectuelle pour « cheffe ». Julie sait ce qu’elle veut, et elle le montre dans tous les domaines, même jusque dans son assiette!

IMG_2341
(photo: Caroline Durand)

Pas étonnant, alors, que la miss « toquée » soigne son look au maximum! Ne jamais oublier une touche de rouge à lèvres pour cuisiner, un beau vernis à ongles et du mascara! Rester élégante même quand la température monte en cuisine. L’image est importante, elle l’a bien compris, pour se démarquer dans le monde de la gastronomie.

« J’ai refusé quatre fois de participer à Top Chef! »

La jeune femme tient à garder sa personnalité, elle a même refusé de participer à Top Chef.

Aujourd’hui encore, Julie a montré son style hors du commun. Elle nous concocte une assiette pleine de couleurs et saveurs, elle mêle aux tomates du kiwi en fines lamelles, des concombres, de la papaye, des radis et une pointe de fruit de la passion pour décorer l’assiette. De l’huile d’argan, « plus légère et avec un léger goût de noisette« , nous explique-t’elle, du sel et du poivre. Un plat tout en simplicité mais avec beaucoup de notes exotiques!

Et voila, sous nos yeux émerveillés apparaît un carpaccio ultra-coloré, qui donne clairement envie d’être mangé. Nous la félicitons pour sa création, mais pleine d’humilité, elle nuance nos propos en nous expliquant que son assiette est trop simple à son goût. Si nous pouvions faire des assiettes aussi gourmandes et alléchantes, ce serait le rêve! Et la cheffe de nous révéler: « d’ici peu, j’aimerai ouvrir mon restaurant à Paris!« 

Julie Basset, une che(fe) à suivre de près qui n’a pas fini de faire parler d’elle!

Par Caroline Durand

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s