Un petit bao?

A Paris, impossible pour les amateurs de cuisine asiatique de passer à côté du bao. Il s’agit de LA tendance food qui cartonne dans les assiettes! Nous vous avons déniché les meilleurs tables pour déguster un bao! – C.D

D’où vient le bao?

Le bao, littéralement « petit paquet » en chinois, est une brioche cuite à la vapeur, salée ou sucrée, qui contient divers légumes, poisson ou viande.

Mais arrêtons nous d’abord sur son histoire, plutôt rigolote. Une légende chinoise fait remonter son apparition à la période des Trois Royaumes, il y a près de dix-huit siècles, dans le sud de la Chine. Zhuge Liang, un stratège militaire, aurait inventé le «mantou», un petit pain en forme de tête humaine, garni de porc et de bœuf, en guise de sacrifice rituel pour sauver ses soldats.

Depuis, le bao s’est répandu dans les assiettes asiatiques, et plus tard dans le reste du monde. New York, Londres, Paris, toutes les capitales sont férues de ces petites boules de pâte garnies divinement bonnes.

Le bao burger Siseng, considéré comme le meilleur bao de Paris (crédit photo: Caroline Durand)
Le bao burger Siseng, considéré comme le meilleur bao de Paris (crédit photo: Caroline Durand)

Il se cuisine comment le bao?

Il est de coutume de le cuire à la vapeur, pour que la pâte toute blanche du bao reste moelleuse et légère. Ensuite, il est fourré de légumes (carottes, soja, de volaille ou de viande. Le bao est pratique car tout peut se mettre dedans. Assaisonné avec de la sauce au gingembre, aigre douce ou à la citronnelle, il est frais et complet. Un délice pour les papilles! Revisité par les grands chefs, il est très apprécié lors d’un repas entre amis, avec des patates douces ou une salade.

Où manger un bon bao?

A Paris, le roi du bao est Siseng, un petit restaurant branché au bord du Canal Saint Martin. Sitôt mangé, on aimerait en remanger un! Le chef l’a transformé en burger, avec du bœuf mariné aux cinq épices, tempura d’oignon, oignon confit et sauce tamarin caramélisé. Il est servi avec des frites de patate douce.  Il est vendu 10€ qui valent largement le coup. Noté cinq étoiles par les consommateurs, il ne vous décevra pas par sa qualité et son originalité.

Les autres bao de référence sont le Yam’Tcha, un véritable comptoir à bao, qui aime intégrer des aubergines et des légumes français à ce plat asiatique. Un délice!

Yam’Tcha, 4, rue Sauval, Paris 1er
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h30 à 19h30
Bao à partir de 3€, 16€ l’assortiment de 5 baos

Siseng, 82, quai de Jemmapes, Paris 10è
Ouvert tous les jours de 11h à 23h et jusqu’à 2h le week-end
Bao burger à 10€

Et ailleurs en France

Le Food truck Bao Kitchen (Lyon). Florent Bonnet, artisans boulanger du vieux Lyon, et Erwan Pagis, un cuisiner français, ont intégré cette spécialité asiatique aux coutumes culinaires des lyonnais. A commander sur le site internet et à se faire livrer sur baokitchen.fr

Par Caroline Durand

Publicités

Une réflexion sur “Un petit bao?

  1. Ping : Craquez pour le sushi burger! – PAPOTE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s